Les 4 missions du projet SOMeat


1ère mission de SOMEAT

Évaluer
l’éventuelle présence et les teneurs en contaminants chimiques de viandes conventionnelles et biologiques. Après avoir défini les contaminants à risque, les performances des techniques d’analyses et la stratégie d’échantillonnage, les teneurs des viandes en micropolluants environnementaux, pesticides, métaux lourds, mycotoxines et antibiotiques seront déterminées par les laboratoires de références nationaux sur un échantillon représentatif de la production nationale de viande conventionnelle et biologique.

2ème mission de SOMEAT

Comparer
les risques sanitaires liés à la présence de contaminants dans les viandes biologiques ou conventionnelles. Cette évaluation nécessite d’étudier l’influence des opérations de préparation culinaire et des phénomènes physiologiques après ingestion, sur l’impact sanitaire des contaminants de la viande.

Il s’agira :

  1. d’évaluer, comprendre et modéliser l’influence de la cuisson ménagère sur les teneurs en contaminants de la viande ;
  2. d’étudier, grâce à un digesteur in vitro, la bioaccessibilité des contaminants de la viande cuite vis-à-vis de leur absorption par les muqueuses intestinales ;
  3. de caractériser et modéliser les effets toxicologiques des contaminants de la viande, seuls et en mélange, sur des systèmes cellulaires d’entérocytes, d’hépatocytes et d’hépatomes humains.

3ème mission de SOMEAT

Identifier
les déterminants sociodémographiques de la consommation de produits biologiques. Afin de pallier le manque de données existantes, une enquête sera menée en magasin afin de préciser les motivations des consommateurs à l’égard des produits biologiques. En parallèle, une expérimentation en laboratoire permettra d’étudier les moteurs d’achat des consommateurs. Ces informations permettront de réaliser une analyse coûts-bénéfices de la consommation des viandes biologiques.

4ème mission de SOMEAT

Rechercher
des biomarqueurs permettant de révéler l’exposition des chaînes de production des produits carnés aux contaminants. Ces biomarqueurs d’exposition aux différents groupes de contaminants seront d’abord recherchés dans les profils métabolomiques et transcriptomiques de foies ou de sang de groupes d’animaux nourris avec des aliments sains ou délibérément contaminés, puis validés sur des échantillons prélevés sur le terrain.

pictos correspondants au mots clés

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////